emailing erreurs à eviter digital coyote

Voici 10 erreurs à prendre en compte et à corriger si vous souhaitez améliorer vos emailings afin de faire bénéficier à vos clients d’une expérience utilisateur toujours plus agréable!

Erreur N°1 : Ne pas envoyer d’email de bienvenue

Un internaute vient de visiter votre site et s’inscrit à votre newsletter. Il s’attend donc à recevoir des nouvelles de votre part, et surtout, une confirmation que son inscription a bien été prise en compte!

Ne pas envoyer d’email de bienvenue équivaut presque à ignorer une personne qui vous dit bonjour. Elle aura le sentiment de ne pas exister à vos yeux.

Faire le nécessaire pour ce premier email est donc primordial. Cet email n’a pas besoin d’être nécessairement très long. Il doit idéalement contenir le nom de la personne puis un message du type : 

Bonjour Madame NAME,

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à « nom du site » et vous souhaitons la bienvenue.

Vous recevrez une newsletter tous les ‘fréquence’ de notre part, n’hésitez pas à nous ajouter dans vos contacts afin d’être sûr de recevoir nos newsletters.

A très vite sur www.nomdevotresite.com !

email de bienvenue newsletter article digital coyote

Un petit message de ce type vous vaudra donc, au pire, un bon départ dans vos futures relations avec cette nouvelle personne 🙂

 

Erreur N°2 : Ne pas avoir un rythme d’envoi régulier

envoi régulier newsletters article digital coyote

Envoyer régulièrement du contenu montre que vous êtes présent et ce que vous faites. Le plus important dans l’envoi de newsletter c’est la ré-gu-la-ri-té ! Il est dommage voire inutile d’envoyer 1 newsletter par jour pendant 3 semaines puis ne plus donner de signe de vie pendant 4 mois. Il est bien plus bénéfique d’envoyer une newsletter par semaine, par exemple.

 

Erreur N°3 : Spammer

articles des erreurs à eviter en emailing digital coyote

Il n’y a rien de plus désagréable que d’être inondé de messages que l’on n’a pas souhaité recevoir. Envoyer un e-mail sans l’autorisation au préalable du destinataire ou encore à un rythme abusif n’apporte rien de bon, à commencer par irriter cette même personne. Alors, même si vous désirez plus que tout:

  • être connu,
  • diffuser votre information au maximum,
  • augmenter votre chiffre d’affaires rapidement,

sachez que le spam n’apporte rien de bon pour votre (e)réputation. Il vaut mieux donc se positionner dans une dynamique de progression «lentement mais sûrement».

Vos clients vous le rendront au centuple.

 

Erreur N°4 : Envoyer une newsletter uniquement quand vous avez besoin de vendre quelque chose

emailing responsive article digital coyote

Il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir le sentiment de recevoir une lettre d’information par nécessité de l’envoyeur. C’est la constance de vos envois qui va faire la différence et créer un lien unique avec vos clients. Etre présent par email de manière régulière vous donne un avantage certain par rapport à votre concurrence et constitue un atout marketing indéniable.

 

Erreur N°5 : Ne pas soigner le sujet de la newsletter

L’objet de la newsletter est ce qui va attirer le regard de votre lecteur sur vous… ou non. Un email possédant un titre accrocheur sera 8 fois plus lu qu’un email avec un titre « passe-partout ». Grâce à la facilité d’utilisation et les fonctions multiples dont regorgent les boîtes mails, rien de plus facile pour le lecteur de se débarrasser rapidement de votre newsletter. Donnez-lui non seulement l’envie de ne pas l’expédier à la corbeille, mais également de cliquer et de la lire, avec un titre qui donne envie !

 

Erreur N°6 : Ne pas soigner votre adresse d’expédition

newsletter envoi adresse expediteur à revoir article digital coyote

Envoyer des newsletters depuis sa boîte professionnelle est une grande erreur à éviter. Cela peut, à très court terme, vous apporter des ennuis tels qu’elle en devienne complètement inaccessible et inexploitable, une manière de vous pénaliser à cause notamment de l’abus d’envoi d’emails. Une boîte email professionnelle condamnée est une situation tout à fait catastrophique car elle nuit à la communication de base de votre entreprise! Nous vous conseillons donc fortement de préserver votre adresse professionnelle en la réservant uniquement à l’envoi/réception d’emails en réponse à ceux de vos clients et fournisseurs. C’est notamment pour cela que notre plateforme existe, afin de vous éviter ce genre d’ennuis 🙂  Nous définissons une adresse d’expédition « propre » afin que le destinataire vous identifie correctement et ne vous prenne pas pour un « spammer ». Ainsi, dans la boîte email de votre destinataire, au lieu d’apparaître de cette manière peu soignée: vldi[at]62981letoups34btcom

vous apparaîtrez en tant que : votrelettredinformation[at]nomdevotreentreprise.com 

permettant à votre interlocuteur de vous identifier immédiatement.

 

Erreur N°7 : Oublier de mettre un lien de désinscription

bouton se désabonner newsletter article digital coyote

Un lien de désinscription doit obligatoirement figurer dans chacune de vos newsletter. Il donne la possibilité permanente à la personne recevant votre newsletter de se désabonner si il le souhaite, ce qui est son droit le plus strict.
Pas question donc, d’oublier de faire figurer ce lien sous peine de poursuites! Il est également souhaitable de vérifier que le lien fonctionne correctement.

 

Erreur N°8 : Que les newsletters ne soient pas responsive

responsive visibilité tous supports digital coyote

A l’heure du multi-supports, tablettes, téléphone, ordinateurs, il est primordial que votre lettre d’information soit lisible par tous quel que soit le support choisi. Il en va du plaisir et du confort de lecture de votre newsletter, ne faites pas l’impasse dessus!

 

Erreur N°9 : Les fautes d’orthographe

bad buzz fautes d'orthographe article digital coyote

Les fautes d’orthographe dans une newsletter sont rédhibitoires: elles amènent instantanément le lecteur à penser à un manque de sérieux de votre part, décrédibilisant ainsi votre entreprise. Le fait de détecter des fautes dans un message peut tout bonnement empêcher le lecteur de se concentrer sur le message initial que vous aviez à faire passer. Nous sommes bien d’accord, une faute d’inattention peut arriver, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à relire et à faire relire votre newsletter avant chaque envoi. Le jeu en vaut vraiment la chandelle.

 

Erreur N°10 : Le manque de bonne humeur 

des newsletters remplies de bonne humeur digital coyote

Vos newsletters sont le reflet de votre entreprise et doivent donc donner à vos clients une envie! L’envie de cliquer, l’envie de vous suivre, l’envie d’acheter, l’envie de vous rencontrer! N’oubliez donc pas de travailler votre newsletter à hauteur de ce que vous souhaitez obtenir en retour!